Du métier des webmarketeurs

Le web est un vaste domaine, faisant appel à de nombreuses compétences concentrées autour de différents métiers. Nous vous invitons à faire un petit tour du propriétaire de la maison des travailleurs du web !

Les créateurs

Tout d’abord, faisons un rapide tour de l’atelier de fabrication des produits web, dont le travail est indispensable à tout webmarketer :

Le webdesigner peint la toile, il doit comprendre les besoins mais aussi la sensibilité du client ; et doit réfléchir en conséquence au style du site, lui donner son âme. Il prend garde aux contraintes du net et s’il est généreux, à celles du développeur qui devra se plier aux frasques créatives du précédent…

Le développeur tape du code, trop facile ! Enfin, pas tant que ça… Les programmes informatiques étant régis par des codes, il doit mettre en place des séries de formules sortant de son cerveau en ébullition… Pourquoi tant de mal me dira-t-on ? Pour donner vie à tout ça ! Merci, monsieur le développeur ! Puis, toute la pression repose sur l’intégrateur.

L’intégrateur travaille sur le site (quand les autres prennent un café !) : il centralise ! Il rassemble toutes les pièces pour monter le puzzle. Il doit fusionner le génie cartésien du développeur à la muse artistique du graphiste, imaginez l’ampleur de la tâche !

Le rédacteur qui, sur un site ayant un contenu éditorial (blog, publication en ligne, site institutionnel…), alimente le site en contenu, idéalement en étroite collaboration avec le référenceur, afin de mettre sa plume aussi au service de l’optimisation… mais pas trop, gare à la sur-optimisation !

Les marketers

Une fois le site crée il faut le manager, l’actualiser et surtout le vendre ! Petit tour d’horizon de ceux qui vont générer du trafic :

Le chef de projet ou consultant webmarketing va déterminer les besoins du site en fonction de sa/ses cibles, et va établir une stratége marketing en conséquence pour le vendre. C’est lui qui décidera à quel point il faudra s’appuyer sur le travail de l’un ou l’autre des spécialistes ci-dessous, et c’est aussi à lui que reviendra la tâche d’orchestrer tout ce travail dans une harmonie parfaite !

En première ligne, le responsable affiliation va chercher des partenaires. Il a pour mission de faire la publicité de son produit/site. Il va donc démarcher les autres sites pour demander à y poser des liens vers son propre site.  Pour mesurer son impact il fait appel au traffic manager et demande conseil au responsable CRM.

Le traffic Manager est chargé de créer et gérer du trafic sur un site web et l’analyser par la suite (Qui visite, quand, combien de temps, etc). Il lui est aussi demandé de travailler en régie à la mise en place et à la gestion des campagnes on-line. Véritable aiguilleur du web, il connait mieux que quiconque le comportement des visiteurs, et ce qu’il faut pour les amener et les satisfaire.

Le responsable CRM gère les base de données clients et prospects inscrits. Il peut être amené à créer des catégories en fonctions des similarités des clients (âge, sexe, nombre d’enfants etc.) pour pouvoir mener des actions ciblées sur ces derniers lors de campagnes de communication. Il peut être amené à trouver les moyens d’enrichir sa base de donnée d’informations nouvelles, afin de mieux connaître sa cible et lui proposer des offres toujours plus personnalisée

Manager le site, le produit c’est aussi manager sa e-reputation. Les community managers et responsable référencement sont là pour ça !

Le community manager a pour mission de fédérer et fidéliser une communauté autour d’une marque (entreprise, produit, personnalité…). Il doit donc gérer sa e-réputation, offrir une bonne visibilité, répondre aux questions/réactions, être réactif et organisé. C’est un animateur doublé d’un conseiller, interlocuteur exclusif de la marque qu’il représente face au vaste monde du web… Vaste programme !

Spécialiste du web, le responsable référencement (ou référenceur) a pour objectif principal d’assurer la visibilité d’un site internet sur les principaux outils de recherche du web. Ainsi, l’entreprise a tout à gagner en optimisant son référencement. Le référenceur cherche donc à augmenter le trafic du site web en attirant un plus grand nombre de visiteurs. Il optimise l’architecture du site, l’utilisation des mots clefs, voire achète ces derniers en référencement payant. Sur les moteurs de recherche, 90% des clics sont concentrés sur la première page, y’a du boulot !

Il existe bien d’autres métiers du web, à l’intersections de ceux montrés ici : le content manager, entre community manager et référenceur, on retrouve des offres de postes de webmarketers généralistes requérant plus de polyvalence, ainsi que des postes de développeur-intégrateur… Il y en a pour tous les appétits !

Vous aimez ? Partagez !