Les réseaux sociaux stimuleraient la mémoire

Il y a quelques temps j’ai mis en évidence le fait que Google et Wikipedia, entre autres, rendent notre mémoire paresseuse, et que l’on était plus apte à retenir où retrouver une information, plutôt que de mémoriser l’info elle-même…

J’ai trouvé aujourd’hui-même un article témoignant d’un phénomène contraire, en décortiquant le processus de diffusion d’une info sur les différents canaux. Selon cette observation, les vagues de partages sur les réseaux, accompagné de sa maturation et de sa réutilisation, font qu’un veilleur intensif intègre mieux les information avec un déroulement stimulant la mémoire…

Un schémas vaut mieux qu’une explication, je le lui emprunte, mais je vous invite à lire son article, très instructif.

Vous aimez ? Partagez !