Empire Avenue, la perle du personnal branling : boursicotez avec votre e-reputation avec ce social game !

J’ai partagé avec vous ces quelques 7 outils indispensable pour suivre votre influence, mais je me suis rendu compte que je suis passé à côté du plus branling de tous les outils : Empire Avenue… Mais c’est pas trop grave, vu qu’il mérite bien un article à lui tout-seul !

Empire Avenue, c’est un réseau social, enfin plutôt un jeu social qui vous permet de connecter moult réseaux sociaux et plateformes de publication (compte et page Facebook, Twitter, Foursquare, Youtube, LinkedIn, blog WordPress ou encore fluxRSS, et j’en oublie surement…), puis de découper votre capital d’e-influence en actions qui pourront être achetées ou vendues à d’autres personnes.

Oui, vous ne rêvez pas : Empire Avenue vous propose de spéculer sur l’e-reputation et l’influence de personnes ! Le fonctionnement est simple : vous visitez un profil, vous regardez la fluctuation de son « action », les dividendes qu’il verse à ses actionnaires chaque jour, puis vous pouvez décider d’acheter jusqu’à 200 actions (pour commencer), dont le prix part de 10e pour parfois atteindre les 450e…

Empire_avenue_profil

Mon profil sur Empire Avenue, vous pouvez constater que mon assiduité plus que médiocre me fait perdre de la valeur !

Votre action a une valeur qui varie en fonction de votre activité sur les réseaux sociaux (vous pouvez voir sur la capture ci-dessus des scores par réseau social), mais avant tout de l’intérêt des utilisateurs pour vos actions. Finalement, c’est un indicateur assez intéressant, puisqu’il vous juge à la fois de façon algorithmique, comme Klout ou PeerIndex, et à la fois de façon humaine (est-ce qu’on mise sur votre ascension e-sociale)

Le principal intérêt sérieux de ce jeu est quand même de nouer des contacts avec ses investisseurs et ses poulains, de discuter avec des gens dans des groupes de discussions… juste une façon très ludique de faire du networking. Le défaut de cette qualité est qu’étant un social game de niche américain, la population y est trop majoritairement anglophone, ce qui est rédhibitoire pour nombre d’entre nous.

Empire Avenue, un temple édifié en l’honneur du soi 2.0, où l’on atteint le paroxysme du social branling, mais où on s’amuse quand même sacrément bien, surtout si on ne se prend pas au sérieux !

Si vous souhaitez investir en moi, vous pouvez visiter mon profil Empire Avenue. Si vous n’en être pas encore, utilisez ce lien de parrainage qui m’enrichira en l’échange de ma gratitude. Vous pouvez également approuver Wesaw.it sur cette page, afin qu’il soit considéré comme un blog et pas un vulgaire flux RSS (5 approbation me sont nécessaires, un petit effort que diable !)

Vous aimez ? Partagez !