Le jour où j’ai découvert l’huile de coco

Vous venez de cliquer sur cet article et vous vous dites que je me suis trompée de catégorie… Alors oui, l’huile de coco est principalement utilisée en cuisine (gâteaux, salade,cuissons…). Bref, de quoi se régaler ! Mais je viens vous parler du jour où mon pot d’huile de coco est passé du placard de ma cuisine à celui de ma salle de bain…

L’application de l’huile de coco

Au début, j’avoue, j’était septique (comme vous, peut-être) et puis je me suis lancée, j’ai gratté une noisette d’huile, je l’ai réchauffé entre mes main et… à ce moment de l’opération, j’avais plus envie de mettre le tout à ma bouche plutôt que sur mon visage.

Et puis enfin, j’ai osé : j’ai étalé l’huile et j’ai frotté légèrement mon visage, les yeux y compris. J’ai retiré mes mains de ma face et je me suis regardée dans le miroir. « Un panda !!!!! C’est trop mignon !!! » voici mes premiers mots !

coconut

En réalité, je ne voyais que mon visage auquel j’avais infligé le matin même une bonne dose de khôl ultra black et une triple couche de mascara. Après avoir passé un coton humide (mais surtout pas trempé si vous ne voulez pas vous sentir la tête dans une poêle à crêpes !) j’ai pu constater que l’ingrédient secret de mes moelleux au chocolat avait plus que parfaitement retiré la totalité de mon maquillage.

Les plus :

  • C’est 100% naturel, et ça c’est déjà énorme, une très bonne hydratation mais ne laisse pas la peau grasse !
  • La possibilité de se démaquiller les yeux sans crier d’irritation pendant l’heure qui suit.
  • Le prix (bah oui c’est important quand même), environs 5 euros pour un pot de 250 ml dans les magasins bio. Un pot dure entre 4 et 6 mois, mais tout dépend de votre appétit !
  • Enfin, on peut s’en servir pour se faire un masque pour le visage, un gommage et même comme masque d’hydratation pour les cheveux.

Petit bonus : se lécher les babines après chaque démaquillage : un régal !

Vous aimez ? Partagez !